coudre ou ne pas coudre

05 juin 2017

Pourtant j'avais fini à temps...

Eh oui, j'étais prête à poster le 1er juin pour le nouveau défi burda, mais encore une fois cela aurait valu un autre message aujourd'hui avec les rectifications!

J'ai réalisé la tunique 101, en taille 36, dans une viscose trouvée au marché.

Jai réduit la longueur de 5 cm lors de la coupe, faute de tissu, et remonté la fente de 2 cm environ, car les fentes de burda sont souvent un peu trop profondes à mon goût.

Lors de la première séance photo, force fut de constater que c'était bien malgré tout bien trop long comme modèle pour mon 1.63 m.

J'ai donc ôté 12 cm supplémentaire en longueur, et 5 cm aux manches, et je peux aujourd'hui présenter le résultat tel qu'il sera porté désormais:

CIMG6370

Le dos est très large avec ses deux plis de part et d'autre du col:

CIMG6371La fente de devant est prolongée d'un petit pli creux peu visible:

CIMG6387

CIMG6380 Je le préfère avec les manches roulées:

CIMG6381

CIMG6384

 

Toute la partie couture s'est déroulée sans anicroche, j'ai suivi les instructions à la lettre, sauf l'entoilage: je n'ai entoilé qu'un col afin de lui donner un peu de tenue, mais cela l'alourdit du coup, car je n'ai pas entoilé la fente. Ce n'est pas gênant outre mesure.

J'ai cousu les pattes des poignets, mais cela ne sert pas à grand chose avec ce tissu: elles passent totalement inaperçues!

CIMG6390

La fluidité du tissu et sa légèreté en font un haut très agréable à porter, différent des hauts plus ajustés dont j'ai l'habitude...

CIMG6386

Qu'ont cousu les autres? C'est le moment d'aller le découvrir!

 

Posté par anne francoise à 13:34 - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,


28 mai 2017

Garde Robe Capsule de mai: le cache-coeur Lucette

Le défi GRC se poursuit, j'ai choisi de coudre un modèle du livre "coudre le stretch" de Marie Poisson: le top Lucette. C'est ce modèle qui m'a fait acheter le livrte l'été dernier, peu de temps après sa sortie, mais c'est grâce à Chatkikou et à Nabel que je me suis enfin décidée à l'exploiter.

Je l'ai cousu en 36, après hésitation, et ne le regrette pas, il est peut-être un poil trop juste aux épaules mais cela n'enlève rien à son confort, c'est plus au niveau visuel que ça coince.

La planche de patron m'a laissée un moment perplexe je l'avoue, les espèces d'étoiles ou d'araignées enlèvent de la lisibilité, mais quand on est habituée à décalquer les planches burda, on peut passer outre.

Encore une fois j'ai usé et abusé du découd-vite: alors qu'il ne me restait que les ourlets, l'essayage a montré deux points catastrophiques: la bande d'encolure baillant dans le dos et les plis sous la poitrine absolument horribles!

Sachant que j'avais tout monté à la surjeteuse, j'ai passé de longues heures à regarder des podcasts!

J'en ai profité pour monter différemment la bande d'encolure: pliée en deux et le bord ouvert surjeté endroit contre endroit le long du bord. C'est bien plus propre ainsi et évite les rempliages peu aisés avec du jersey.

Les plis sous la poitrine étaient vraiment moches, je les ai supprimés, et en étirant le bord lors de l'assemblage j'obtiens une sorte de fronçage discret qui est bien plus seyant pour ma petite poitrine.

CIMG6310

CIMG6311

CIMG6312

CIMG6316

CIMG6326

Cerise sur le gâteau, grâce au podcast d'Elsa consacré à l'utilisation de l'aiguille double, j'ai enfin réussi à coudre des ourlets convenables:

CIMG6328

CIMG6310

Le tissu est un jersey de coton de Mondial Tissu, très agréable à porter et à travailler.

J'ignore encore quel sera le prochain projet de la Garde robe capsule, pour l'instant je prépare le défi burda.

A bientôt!

Posté par anne francoise à 11:50 - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 mai 2017

Le 27 c'est pinterest

Je n'avais pas participé depuis longtemps, et tout comme l'année dernière, j'ai profité de la fête des mères pour piocher dans les nombreuses idées de carte de voeux.

J'ai la chance d'avoir cette année des élèves doués en bricolage, voici quelques unes des cartes, inspirées de cette épingle:

 

Les réalisations:

APDC0288

Avec un jour d'avance je vous souhaite une bonne fête des Mères!

Posté par anne francoise à 10:34 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

17 mai 2017

Défi burda de Zélie Décousue: 2ème année

Eh oui, cela fait maintenant deux ans que je participe au défi d'Ho-Re-Li: coudre un modèle burda du mois: j'en suis restée à l'ancienne mouture, trouvant intéressant de coudre un modèle dans le numéro du mois.

Voici donc un petit bilan des douze pièces cousues entre mai 2016 et mai 2017: je suis contente, car tous ces modèles ont été beaucoup portés (sauf ma jupe blanche, mais elle est trop récente et la météo ne suit pas).

- juin 2016: ma jolie robe à pois que j'ai bien portée l'été dernier et qui reprendra du service dès qu'il fera beau:

CIMG5199

- juillet 2016: le bermuda que je porte en ce moment même: très 80's, mais très pratique!

CIMG0029

 

- août 2016: une jupe crayon que j'aime beaucoup:

CIMG5348

- septembre 2016: une autre jupe, portefeuille cette fois, que j'ai plutôt portée cet hiver avec des collants noirs opaques et un pull noir à col roulé:

CIMG5547

- octobre 2016: la robe-chasuble qui a bien failli disparaître au fin fond de la poubelle et que j'ai finalement portée tout l'hiver après l'avoir reprise:

CIMG5664

 

- novembre 2016: une autre jupe-culotte, beaucoup portée elle aussi:

CIMG5684

- décembre 2016: robe en maille bleu marine: tellement mise que j'ai peur qu'elle ne survive pas très longtemps!

CIMG5811

 

- janvier 2017: le sweat à capuche inattendu: rien à dire, bien pratique pour aller courir en forêt, il est plus souvent sur le fil à linge qu'au fond du placard. Qui l'eut cru? Pas moi.

 

CIMG5898

- février 2017: jupe droite fleurie, portée très régulièrement.

 

CIMG5989

- mars 2017: ok, j'ai triché.

 

APDC0043-001

- avril 2017: pas encore portée faute de soleil, ma jupe rétro que j'aime beaucoup.

 

CIMG6094

- mai 2017: et donc ce petit haut qui aurait dû être super rapide à coudre mais...

CIMG6296

Je me rends compte que j'ai été en retard à 5 reprises, en avance 1 fois et donc pour moitié dans les temps (sachant que le premier du mois ne veut pas dire tôt le matin du premier du mois, jusqu'à 23h59, c'est toujours le premier du mois.)

De toute façon, je rempile pour une nouvelle année, c'est encore plus plaisant depuis que d'autres couturières ont décidé de se joindre à ce défi que Zélie Décousue et Johanne m'ont fait découvrir il y a donc déjà deux ans. Merci encore à elles!

Enfin, même si dans le cadre de la Garde Robe Capsule j'essaie d'autres types de patrons, je trouve que c'est Burda qui propose les modèles les plus originaux et les mieux finis, voire les mieux expliqués! Leurs modèles sont variés: mes trois robes sont très différentes, les jupes n'ont rien à voir entre elle, et les deux jupes-culottes ne se ressemblent pas.

 

 

Posté par anne francoise à 21:46 - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :

16 mai 2017

Quelques transformations plus tard...

Suite et fin du top 110 de mai 2017.

Merci à   B-Rouchka  qui m'a motivée pour ajouter les pans, que je pensais vraiment ne pas coudre au départ.

J'ai également ôté les surpiqûres des emmanchures et de l'encolure, qui frisaient, et j'ai fixé le biais à la main à points invisibles, tout en regardant les podcasts de SB création ou d'Elsa.

Il me reste à faire de même pour l'ourlet, mais je n'ai pas résisté au plaisir de porter ce petit haut aujourd'hui alors qu'enfin la météo s'y prête.

J'ai cousu trois boutons plus légers, et brodé trois brides afin d'améliorer le dos: il bâille encore un peu, mais ce n'est plus aussi rédhibitoire.

Je suis vraiment une tortue, il m'a fallu quinze jours supplémentaires pour un haut vraiment sans difficulté!

CIMG6294

CIMG6296

CIMG6299

CIMG6306

Quant au top Lucette que j'ai commencé pour le GRC de mai, il va lui aussi passer dès demain sous le découd vite, alors que je l'ai surjeté... Vive les podcasts!

Posté par anne francoise à 19:05 - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , ,


07 mai 2017

Défi burda du 1er mai...

Silence radio total depuis quelques jours, je ne suis même pas allée voir les réalisations des autres participantes...

Tel est notre lot, à nous autres instits: 15 jours à ne rien faire (? c'est vite dit...), puis on redémarre sur les chapeaux de roues et tout le bénéfice -repos des vacances disparaît en un clin d'oeil. La dernière période est particulièrement éprouvante: outre le programme il faut finaliser tous les projets de l'année: pour nous il s'agit d'un opéra, le spectacle a lieu dans 3 semaines, j'ai cousu les tenues, n'ayant pas sous la main des mamans comme Reyhaziel.

Revenons au défi burda: dans le numéro de mai, il y a eu beaucoup de modèles qui m'ont tentée, notamment la robe 111, mais je n'avais pas les tissus que je voulais, et je savais également que le temps allait m'être compté. Je me suis donc rabattue sur une couture du style "là ça va aller, c'est tout simple, j'aurai fini en deux temps trois mouvements", à savoir le top  110, pour lequel j'ai utilisé un coton un peu mièvre trouvé en soldes chez MT l'année dernière.

CIMG6293

Qui n'a jamais connu ce type de projet sensé se coudre en quelques heures et qui se transforme en cauchemar couturesque?

Commencé la veille du 1er mai ("c'est bon, c'est pour demain tout roule"), après fermeture de la mercerie du coin, il a fallu se rendre à l'évidence: il ne me restait qu'une fin de bobine de fil de la bonne couleur: rien d'impossible quand on ne réalise chaque couture qu'UNE fois, mais le découd-vite fut encore mon ami (un peu pot de colle cet ami, j'aimerais bien qu'il me lâche la basque...). Point positif: j'ai vidé trois canettes de couleur approchante, toutes différentes, pour finir avec du blanc. Pour que le fil de canette ne se voie pas, j'ai surpiqué l'encolure et les emmanchures sur l'endroit, sans visibilité, et donc en passant régulièrement à côté du repli.

J'ai tenté l'ourlet roulotté: un désastre, découd-vite, ourlet remplié et cousu à la machine (première source de honte pour moi qui les fais  presque toujours à la main), et dans un fil apparent différent des surpiqûres susmentionnées. (deuxième source de honte intense).

Le dos baille dans le haut, mon bouton est trop lourd, la boutonnière trop grande, le dos trop large... Mais pas de fil pour tout reprendre, la flemme en plus je l'avoue car je ne suis pas conquise par ce top.

Arrivée à ce stade, je me suis dit qu'il fallait arrêter le massacre, et j'ai laissé tomber les pans noués devant .

Idéal pour les femmes enceintes, mais franchement pas une réussite malgré une ligne dos assez jolie, mais que je vois rebiquer sur les photos prises de dos...

En plus ça tire aux emmanchures! Boulet!

CIMG6270

Comme vêtement de grossesse ça le fait...

CIMG6278

CIMG6280

CIMG6282

CIMG6283

CIMG6285

CIMG6291

Tout est donc venu de l'absence de fil de la bonne couleur: cela m'a rappelé qu'à mes débuts en couture j'achetais systématiquement le fil assorti au tissu avant de quitter le magasin. Une bonne habitude que j'ai perdue entretemps.

Et enfin je vais aller découvrir ce qu'ont cousu les autres!

 

 

Posté par anne francoise à 18:45 - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 avril 2017

Et enfin, enfin, le Luzerne tant attendu! (GRC avril)

Merci à toutes pour vos gentils mots et encouragements!

Fini depuis deux jours, je l'ai étrenné ce matin avec le retour du froid. (J'ai même ressorti les collants!)

CIMG6216

CIMG6219

CIMG6221

CIMG6225

CIMG6231

CIMG6234

CIMG6237

CIMG6238

CIMG6241

CIMG6247

CIMG6254

CIMG6256

CIMG6257

CIMG6261

CIMG6254

Après toutes ces photos, mon bilan:

Je suis conquise par la qualité des explications et la façon dont les pièces sont conçues: les marques sont parfaitement alignées, tout tombe très bien.

Peut-être était-ce finalement un chouïa ennuyeux: il n'y a qu'à suivre les explications, à aucun moment on n'a besoin de cogiter intensément... C'est vrai que ça change de Burda!

J'ai donc coupé la taille 38 sans faire aucune modification. Sur les photos j'ai un gilet dessous et je ne suis pas engoncée. En allant faire mes courses ce matin j'ai ouvert et refermé le coffre de la voiture sans que ça tire au niveau des bras. Rien à dire donc au niveau de la taille. (pour info je mesure 1.63m)

Le seul petit reproche, c'est de donner les mêmes métrages de tissu et de biais pour toutes les tailles: j'ai utilisé 2.60m de tissu et 8.70m de biais.

Les défauts sont dus à des erreurs de ma part: je n'ai pas entoilé: c'est volontaire, je n'aime pas ça, mais mon tissu est un peu mou, ça lui aurait donné un peu de tenue. D'ailleurs, je regrette d'avoir lavé ce tissu: je le fais systématiquement, sans réfléchir, mais dans ce cas-ci, le passage en machine  a ôté l'apprêt et laissé des faux-plis qui ne partent pas malgré un usage effréné du fer à repasser. Ce sera le petit côté Colombo.

Ma machine a un peu souffert, elle n'aime pas les surépaisseurs et certaines surîqûres sont irrégulières. Je pense néanmoins que seules des couturières peuvent le remarquer...

Le refaire? Pourquoi pas, il n'est pas si long une fois que les boutonnières passepoilées sont réalisées... Je pense que si je le refais, dans un tissu moins classique - car là il faut quand même admettre que plus classique c'est impossible-  je le doublerai et lui mettrai deux petites épaulettes.

Je le verrai assez bien en robe 50's, sans les manches et en adaptant le col...

Mon trench est la pièce d'avril de la garde robe capsule, je pense qu'en mai ce sera le tour du t-shirt Lucette de Marie Poisson, mais avant, bien sûr, le défi-burda!

Voilà pour ce dernier épisode de mon feuilleton Luzerne, , je vous remercie de m'avoir suivie jusqu'ici et vous souhaite de joyeuses fêtes de Pâques!

 

Posté par anne francoise à 21:25 - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 avril 2017

Luzerne 4, ça avance, ça avance...

Jour 7: vendredi 7 avril

Après ma déconvenue d'hier, il n'y a plus qu'à recouper une parementure et sa boutonnière. Heureusement que c'est le morceau où il n'y en a qu'une seule!

Ca va assez vite finalement, et je peux me remettre en toute sérénité à coudre.

CIMG6188

Juste un peu de découd-vite par-ci par-là, à croire que j'aime ça.

CIMG6189Le montage du col est classique.

CIMG6191

CIMG6193

CIMG6194

CIMG6195

CIMG6196

CIMG6197

CIMG6198

Erreur de ma part: j'ai surpiqué trop tôt le devant du corsage. Après vérification, ce n'était effectivement pas écrit de le faire à ce moment-là. Je comprends de mieux en mieux la logique Deer and Doe: quand ce n'est pas dit, ce n'est pas dit. Pas d'interprétation hâtive, d'initiative hasardeuse: il faut suivre les instructions un point c'est tout.

La parementure n'est donc pas fixée comme elle l'aurait dû, mais connaissant ma machine ce n'est pas plus mal: elle peine sur les épaisseurs, et n'a pas un entraînement fabuleux, je pense que ça aurait plissé au bout d'un moment. J'ai juste fait quelque points de fixation.

Jour 8: lundi 10 avril

Il faisait trop beau ce week-end pour s'enfermer, j'ai juste cousu les boutonnières à points glissés.

CIMG6202

Je reprends donc mon ouvrage ce lundi: c'est le tour des manches. Rien de bien particulier non plus à en dire.

CIMG6203

CIMG6204

CIMG6205

CIMG6206Le biais sert à rigidifier la tête de manche, mais j'hésite malgré tout à glisser des épaulettes pour structurer davantage la carrure, car mon tissu est un peu mou

CIMG6207

J'ai également cousu l'ourlet du bas et celui des manches, et les deux boutons sur les pattes de manche:

CIMG6209

Il ne me reste plus qu'à coudre les boutons et les passants de ceinture, et mon Luzerne sera terminé; demain donc si tout va bien.

Bonne soirée!

 

Posté par anne francoise à 20:03 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

06 avril 2017

Luzerne-Journal de bord 3

Jour 6: jeudi 6 avril

Ca y est, j’ai trouvé mon biais, à st Germain, chez Toto, un rouleau tout neuf, donc possibilité d’en reprendre en cas de panne.

Alors oui j’assume les fleurettes : Laura Ashley, le chintz, Cacharel et la petite maison dans la prairie : toute une époque qui laisse des traces!

Et surtout je voulais un biais d’une couleur assez proche du tissu pour ne pas avoir à changer de bobine et de canette à chaque fois, et qui soit par ailleurs assez  discret. D’où les fleurettes, je suis encore et toujours très classique dans mes choix vestimentaires.

CIMG6166

To cut or not to cut: après avoir bien relu les explications du livret, j’ai compris qu’il ne fallait pas recouper les marges, ce qui me fut confirmé sur le forum de thread and needles où j’avais également posé la question.

Logique : si on ne le dit pas c’est qu’on ne le fait pas. Il ne faut pas chercher plus loin.

J’ai donc posé mon biais sur les pièces qui étaient prêtes, et j’ai continué d’assembler les morceaux.

CIMG6168

Le découd-vite est mon ami :

-          La première couture du parement dos gondole un peu: à refaire.

CIMG6172

-          Ma première surpiqûre est complètement de travers : changement de pied, découd-vite et on repart.

CIMG6169

CIMG6171

La surpiqûre des coutures m’a donné quelques sueurs froides et deux aiguilles tordues aux intersections gansées. Les points ne sont pas très réguliers, j’ai dû accompagner à la main ces passages difficiles pour ma machine.

J’ai surpiqué la taille avant d’assembler les épaules, préférant travailler à plat.

J’ai gansé le bas également à ce moment, mon tissu a une sacrée tendance à s’effilocher.

CIMG6174

CIMG6175

CIMG6176

CIMG6177

CIMG6178

Enfin le moment attendu : après avoir cousu les épaules, j’ai essayé mon luzerne : ça a l’air d’aller pour la taille. Tant que les manches ne sont pas en place ça reste difficile de se rendre compte de l'aspect final, mais j'avais peur d'être serrée à la taille, étant plus proche du 40 sur le tableau des mensurations que du 38 que j'ai choisi de couper.

CIMG6180Sur les photos le tissu semble tout chiffonné, pourtant je le repasse au fur et à mesure et "en vrai", il n'a pas cet aspect...

CIMG6183

CIMG6184CIMG6185CIMG6186

Ravie, je m’attaque à la parementure… Et là, il n’y a plus qu’à constater la boulette, l’erreur grossière, le fail monumental : j’ai fait la boutonnière passepoilée du mauvais côté du parement !!! Pourtant je me souviens m’être super appliquée, avoir bien bien bien vérifié que je prenais le bon côté, dans le bon sens et tout et tout. Non, l’erreur est patente.

CIMG6187

Comme je suis empreinte de beaucoup de sagesse (hum), j’ai décidé d’en rester là pour aujourd’hui, et je suis finalement bien contente d’avoir du tissu en trop. Tant pis pour le bermuda de mon mari, je vais avoir de quoi  retailler une parementure ET sa boutonnière, en essayant de ne pas me tromper cette fois.

A demain pour de nouvelles (més)aventures couturesques...

Posté par anne francoise à 22:17 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 avril 2017

Luzerne-Journal de bord 2

Jour 4: mardi 4 avril

Personne à la maison, le chat dehors, je prends mon courage à deux mains et commence les boutonnières passepoilées.

Et franchement, je m'en suis- en toute modestie- plutôt bien tirée: j'ai été très précise, j'ai pris tout mon temps, et le résultat est tout à fait convenable:

CIMG6142

CIMG6144

CIMG6145Les quatre (je n'ai pas encore effacé les traits au feutre bleu sur celui du milieu...):

CIMG6146

J'ai malgré tout regretté de ne pas avoir de bons petits ciseaux bien pointus (mon prochain achat!).

Après ce moment de concentration intense, j'ai remis au lendemain les ouvertures de la parementure, et j'ai commencé à assembler tout ce qui pouvait l'être avant de poser le biais, que je n'ai toujours pas.

Les plis de jupe:

CIMG6147

CIMG6155

Les morceaux du dos: (photo prise après repassage, c'est mieux !)

CIMG6149Les poches:

CIMG6150

CIMG6151

CIMG6152

CIMG6153

CIMG6154

Jour 5: mercredi 5 avril

Ce matin, petite virée avec une amie au marché de Cergy, où je n'avais pas mis les pieds depuis très longtemps. Léger spasme d'angoisse en ne voyant pas les marchands de tissu à leur emplacement habituel...Des travaux occupaient cet espace, nous sommes donc parties à leur recherche à travers tout le marché, assez étendu, pour les retrouver à l'opposé.

Comme toujours, du pire et du meilleur: voici ce que j'ai ramené pour 36€, plus 2€ de boutons:

- de la fine toile blanche en coton, que j'utilise souvent pour doubler mes jupes d'été, du jersey texturé blanc cassé, du molleton texturé bleu marine sur fond noir

CIMG6156- un genre de twill légèrement extensible, et de la toile style jean fleuri, extensible également:

CIMG6157- deux morceaux de viscose et deux de crêpe fleuri:

CIMG6158Il faisait un froid désagréable ce matin, mais qu'importe, cela en valait la peine!

CIMG6159Tout ça n'a aucun rapport avec mon trench, sauf pour les boutons, mais a tout à fait sa place dans un journal de bord de couturière, non?

Je me suis remise à mon Luzerne cet après-midi: les passepoils des boutonnières de parementure.

CIMG6161

CIMG6162

CIMG6163Je suis là encore satisfaite du résultat.

CIMG6164Et voici les boutons trouvés ce matin: j'en avais de très jolis dans mon stock, mais en nombre insuffisant hélas.

J'ai pris ceux-ci, 2 € donc pour 14 boutons; ça ne m'empêchera pas d'en rechercher de plus jolis, mais au moins quand j'en serai à la fin, je ne resterai pas plantée devant un trench sans bouton.

CIMG6165

Demain je pars à la recherche de biais, ou d'un coton que je n'aurai plus qu'à tailler en biais... 10 mètres! Misère! (et il faut que je calcule la quantité de tissu nécessaire: je ne peux même pas en faire un problème bien compliqué à donner à mes élèves, je ne les ai pas sous le coude...S'ils savaient à quoi ils ont échappé!).

Tant que je n'aurai pas ce biais je ne peux plus avancer.

Je m'interroge: faut-il retailler les marges de couture, comme chez Burda, ou les ganser telles quelles?

A bientôt!

 

Posté par anne francoise à 20:25 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :