coudre ou ne pas coudre

13 avril 2017

Et enfin, enfin, le Luzerne tant attendu! (GRC avril)

Merci à toutes pour vos gentils mots et encouragements!

Fini depuis deux jours, je l'ai étrenné ce matin avec le retour du froid. (J'ai même ressorti les collants!)

CIMG6216

CIMG6219

CIMG6221

CIMG6225

CIMG6231

CIMG6234

CIMG6237

CIMG6238

CIMG6241

CIMG6247

CIMG6254

CIMG6256

CIMG6257

CIMG6261

CIMG6254

Après toutes ces photos, mon bilan:

Je suis conquise par la qualité des explications et la façon dont les pièces sont conçues: les marques sont parfaitement alignées, tout tombe très bien.

Peut-être était-ce finalement un chouïa ennuyeux: il n'y a qu'à suivre les explications, à aucun moment on n'a besoin de cogiter intensément... C'est vrai que ça change de Burda!

J'ai donc coupé la taille 38 sans faire aucune modification. Sur les photos j'ai un gilet dessous et je ne suis pas engoncée. En allant faire mes courses ce matin j'ai ouvert et refermé le coffre de la voiture sans que ça tire au niveau des bras. Rien à dire donc au niveau de la taille. (pour info je mesure 1.63m)

Le seul petit reproche, c'est de donner les mêmes métrages de tissu et de biais pour toutes les tailles: j'ai utilisé 2.60m de tissu et 8.70m de biais.

Les défauts sont dus à des erreurs de ma part: je n'ai pas entoilé: c'est volontaire, je n'aime pas ça, mais mon tissu est un peu mou, ça lui aurait donné un peu de tenue. D'ailleurs, je regrette d'avoir lavé ce tissu: je le fais systématiquement, sans réfléchir, mais dans ce cas-ci, le passage en machine  a ôté l'apprêt et laissé des faux-plis qui ne partent pas malgré un usage effréné du fer à repasser. Ce sera le petit côté Colombo.

Ma machine a un peu souffert, elle n'aime pas les surépaisseurs et certaines surîqûres sont irrégulières. Je pense néanmoins que seules des couturières peuvent le remarquer...

Le refaire? Pourquoi pas, il n'est pas si long une fois que les boutonnières passepoilées sont réalisées... Je pense que si je le refais, dans un tissu moins classique - car là il faut quand même admettre que plus classique c'est impossible-  je le doublerai et lui mettrai deux petites épaulettes.

Je le verrai assez bien en robe 50's, sans les manches et en adaptant le col...

Mon trench est la pièce d'avril de la garde robe capsule, je pense qu'en mai ce sera le tour du t-shirt Lucette de Marie Poisson, mais avant, bien sûr, le défi-burda!

Voilà pour ce dernier épisode de mon feuilleton Luzerne, , je vous remercie de m'avoir suivie jusqu'ici et vous souhaite de joyeuses fêtes de Pâques!

 

Posté par anne francoise à 21:25 - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , ,


10 avril 2017

Luzerne 4, ça avance, ça avance...

Jour 7: vendredi 7 avril

Après ma déconvenue d'hier, il n'y a plus qu'à recouper une parementure et sa boutonnière. Heureusement que c'est le morceau où il n'y en a qu'une seule!

Ca va assez vite finalement, et je peux me remettre en toute sérénité à coudre.

CIMG6188

Juste un peu de découd-vite par-ci par-là, à croire que j'aime ça.

CIMG6189Le montage du col est classique.

CIMG6191

CIMG6193

CIMG6194

CIMG6195

CIMG6196

CIMG6197

CIMG6198

Erreur de ma part: j'ai surpiqué trop tôt le devant du corsage. Après vérification, ce n'était effectivement pas écrit de le faire à ce moment-là. Je comprends de mieux en mieux la logique Deer and Doe: quand ce n'est pas dit, ce n'est pas dit. Pas d'interprétation hâtive, d'initiative hasardeuse: il faut suivre les instructions un point c'est tout.

La parementure n'est donc pas fixée comme elle l'aurait dû, mais connaissant ma machine ce n'est pas plus mal: elle peine sur les épaisseurs, et n'a pas un entraînement fabuleux, je pense que ça aurait plissé au bout d'un moment. J'ai juste fait quelque points de fixation.

Jour 8: lundi 10 avril

Il faisait trop beau ce week-end pour s'enfermer, j'ai juste cousu les boutonnières à points glissés.

CIMG6202

Je reprends donc mon ouvrage ce lundi: c'est le tour des manches. Rien de bien particulier non plus à en dire.

CIMG6203

CIMG6204

CIMG6205

CIMG6206Le biais sert à rigidifier la tête de manche, mais j'hésite malgré tout à glisser des épaulettes pour structurer davantage la carrure, car mon tissu est un peu mou

CIMG6207

J'ai également cousu l'ourlet du bas et celui des manches, et les deux boutons sur les pattes de manche:

CIMG6209

Il ne me reste plus qu'à coudre les boutons et les passants de ceinture, et mon Luzerne sera terminé; demain donc si tout va bien.

Bonne soirée!

 

Posté par anne francoise à 20:03 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

06 avril 2017

Luzerne-Journal de bord 3

Jour 6: jeudi 6 avril

Ca y est, j’ai trouvé mon biais, à st Germain, chez Toto, un rouleau tout neuf, donc possibilité d’en reprendre en cas de panne.

Alors oui j’assume les fleurettes : Laura Ashley, le chintz, Cacharel et la petite maison dans la prairie : toute une époque qui laisse des traces!

Et surtout je voulais un biais d’une couleur assez proche du tissu pour ne pas avoir à changer de bobine et de canette à chaque fois, et qui soit par ailleurs assez  discret. D’où les fleurettes, je suis encore et toujours très classique dans mes choix vestimentaires.

CIMG6166

To cut or not to cut: après avoir bien relu les explications du livret, j’ai compris qu’il ne fallait pas recouper les marges, ce qui me fut confirmé sur le forum de thread and needles où j’avais également posé la question.

Logique : si on ne le dit pas c’est qu’on ne le fait pas. Il ne faut pas chercher plus loin.

J’ai donc posé mon biais sur les pièces qui étaient prêtes, et j’ai continué d’assembler les morceaux.

CIMG6168

Le découd-vite est mon ami :

-          La première couture du parement dos gondole un peu: à refaire.

CIMG6172

-          Ma première surpiqûre est complètement de travers : changement de pied, découd-vite et on repart.

CIMG6169

CIMG6171

La surpiqûre des coutures m’a donné quelques sueurs froides et deux aiguilles tordues aux intersections gansées. Les points ne sont pas très réguliers, j’ai dû accompagner à la main ces passages difficiles pour ma machine.

J’ai surpiqué la taille avant d’assembler les épaules, préférant travailler à plat.

J’ai gansé le bas également à ce moment, mon tissu a une sacrée tendance à s’effilocher.

CIMG6174

CIMG6175

CIMG6176

CIMG6177

CIMG6178

Enfin le moment attendu : après avoir cousu les épaules, j’ai essayé mon luzerne : ça a l’air d’aller pour la taille. Tant que les manches ne sont pas en place ça reste difficile de se rendre compte de l'aspect final, mais j'avais peur d'être serrée à la taille, étant plus proche du 40 sur le tableau des mensurations que du 38 que j'ai choisi de couper.

CIMG6180Sur les photos le tissu semble tout chiffonné, pourtant je le repasse au fur et à mesure et "en vrai", il n'a pas cet aspect...

CIMG6183

CIMG6184CIMG6185CIMG6186

Ravie, je m’attaque à la parementure… Et là, il n’y a plus qu’à constater la boulette, l’erreur grossière, le fail monumental : j’ai fait la boutonnière passepoilée du mauvais côté du parement !!! Pourtant je me souviens m’être super appliquée, avoir bien bien bien vérifié que je prenais le bon côté, dans le bon sens et tout et tout. Non, l’erreur est patente.

CIMG6187

Comme je suis empreinte de beaucoup de sagesse (hum), j’ai décidé d’en rester là pour aujourd’hui, et je suis finalement bien contente d’avoir du tissu en trop. Tant pis pour le bermuda de mon mari, je vais avoir de quoi  retailler une parementure ET sa boutonnière, en essayant de ne pas me tromper cette fois.

A demain pour de nouvelles (més)aventures couturesques...

Posté par anne francoise à 22:17 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 avril 2017

Luzerne-Journal de bord 2

Jour 4: mardi 4 avril

Personne à la maison, le chat dehors, je prends mon courage à deux mains et commence les boutonnières passepoilées.

Et franchement, je m'en suis- en toute modestie- plutôt bien tirée: j'ai été très précise, j'ai pris tout mon temps, et le résultat est tout à fait convenable:

CIMG6142

CIMG6144

CIMG6145Les quatre (je n'ai pas encore effacé les traits au feutre bleu sur celui du milieu...):

CIMG6146

J'ai malgré tout regretté de ne pas avoir de bons petits ciseaux bien pointus (mon prochain achat!).

Après ce moment de concentration intense, j'ai remis au lendemain les ouvertures de la parementure, et j'ai commencé à assembler tout ce qui pouvait l'être avant de poser le biais, que je n'ai toujours pas.

Les plis de jupe:

CIMG6147

CIMG6155

Les morceaux du dos: (photo prise après repassage, c'est mieux !)

CIMG6149Les poches:

CIMG6150

CIMG6151

CIMG6152

CIMG6153

CIMG6154

Jour 5: mercredi 5 avril

Ce matin, petite virée avec une amie au marché de Cergy, où je n'avais pas mis les pieds depuis très longtemps. Léger spasme d'angoisse en ne voyant pas les marchands de tissu à leur emplacement habituel...Des travaux occupaient cet espace, nous sommes donc parties à leur recherche à travers tout le marché, assez étendu, pour les retrouver à l'opposé.

Comme toujours, du pire et du meilleur: voici ce que j'ai ramené pour 36€, plus 2€ de boutons:

- de la fine toile blanche en coton, que j'utilise souvent pour doubler mes jupes d'été, du jersey texturé blanc cassé, du molleton texturé bleu marine sur fond noir

CIMG6156- un genre de twill légèrement extensible, et de la toile style jean fleuri, extensible également:

CIMG6157- deux morceaux de viscose et deux de crêpe fleuri:

CIMG6158Il faisait un froid désagréable ce matin, mais qu'importe, cela en valait la peine!

CIMG6159Tout ça n'a aucun rapport avec mon trench, sauf pour les boutons, mais a tout à fait sa place dans un journal de bord de couturière, non?

Je me suis remise à mon Luzerne cet après-midi: les passepoils des boutonnières de parementure.

CIMG6161

CIMG6162

CIMG6163Je suis là encore satisfaite du résultat.

CIMG6164Et voici les boutons trouvés ce matin: j'en avais de très jolis dans mon stock, mais en nombre insuffisant hélas.

J'ai pris ceux-ci, 2 € donc pour 14 boutons; ça ne m'empêchera pas d'en rechercher de plus jolis, mais au moins quand j'en serai à la fin, je ne resterai pas plantée devant un trench sans bouton.

CIMG6165

Demain je pars à la recherche de biais, ou d'un coton que je n'aurai plus qu'à tailler en biais... 10 mètres! Misère! (et il faut que je calcule la quantité de tissu nécessaire: je ne peux même pas en faire un problème bien compliqué à donner à mes élèves, je ne les ai pas sous le coude...S'ils savaient à quoi ils ont échappé!).

Tant que je n'aurai pas ce biais je ne peux plus avancer.

Je m'interroge: faut-il retailler les marges de couture, comme chez Burda, ou les ganser telles quelles?

A bientôt!

 

Posté par anne francoise à 20:25 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

03 avril 2017

Luzerne: mon journal de bord

Pour le défi Garde Robe capsule, GRC pour les intimes, je m'attaque au trench Luzerne de Deer and Doe, une marque dont on dit le plus grand bien mais dont les modèles ne me plaisaient qu'à moitié jusqu'ici: prévus pour des femmes ayant plus de formes que moi, plus jeunes également.

Lorsque la nouvelle collection est arrivée, j'ai jeté un oeil et le trench m'a tout de suite plu. Sur Thread and Needles les habituées de la marque semblaient déçues, et le reproche récurrent était l'absence de doublure. En soi un trench sans doublure ne me chiffonne pas, c'est une pièce de mi-saison et je ne suis pas frileuse. De plus les finitions intérieures se font avec du biais, donc l'ensemble est soigné.

Quand j'ai vu celui de Julie, du blog Damn Good Caramel, j'ai craqué. Ce serait ce modèle et pas un autre, avec toujours pour objectif de poursuivre ma découverte des patrons indépendants.

Dans la zone C nous sommes en vacances scolaires depuis le 1er avril, j'ai reçu le patron la semaine précédente, et depuis j'y consacre chaque jour un peu de temps.

jour 1: samedi 1er avril:

- le matin: j'ai testé les boutonnières passepoilées sur une chute d'un tissu du même type que celui prévu: il va falloir être très précise! Mais j'ai compris le principe de montage, c'est déjà ça.

CIMG6068

CIMG6069

CIMG6074

CIMG6075

CIMG6079et sur la parementure:

CIMG6081

CIMG6083Pas très rectangulaire...

CIMG6084Sur l'envers:

CIMG6086Sur l'endroit:

CIMG6090

L'après-midi, je suis allée à Mondial Tissu, j'y ai acheté les 3.50 m de tissu sans élasthane préconisé. Par contre il ne restait que 3 m du biais qui allait le mieux, et comme je ne commande jamais sur internet, je n'ai pas eu le réflexe de prendre les références de ce biais pour le commander en ligne. Pour l'instant je n'ai donc toujours pas de biais, et peu envie d'en couper et mettre  en forme 10m... ce sera l'occasion d'aller faire un tour dans les merceries du coin.

Jour 2: dimanche 2 avril

En rentrant d'une grande balade le matin aux Puces de Saint-Ouen, suivie de la visite de la basilique de Saint-Denis, je m'attaque au décalquage du patron, bien aidée...

CIMG6132Je me suis décidée pour la taille 38, ça correspond à peu près à mes mensurations pour la poitrine et les hanches, ce sera peut-être un peu juste à la taille. On verra, mais avec 1.5cm de marge de couture je pourrai élargir un peu si nécessaire.

Je déteste vraiment ces marges incluses, cela fausse mon estimation de la taille réelle!

 

Jour 3: lundi 3 avril

Coupe du tissu: il y en presque 1 m de trop. J'aurai de quoi coudre un bermuda à mon mari, à moins que je n'en aie l'usage en cas de ratage des boutonnières passepoilées...

Je me suis étalée par terre pour tout placer, et n'ai pas respecté le schéma de coupe proposé dans le livret.

J'ai mis le chat dehors.

CIMG6133L'outil indispensable: la grande équerre à tableau!

CIMG6135

CIMG6138

CIMG6139

Je ne me suis pas lancée aujourd'hui dans les boutonnières, je veux avoir l'esprit bien clair! Ce soir j'ai cousu les passants de ceinture et la ceinture elle-même: j'ai réussi à me tromper. Et une ceinture à passer au découd-vite, une! (j'avais placé les morceaux endroit contre envers...)

Heureusement qu'il y a des podcasts sympa: tout en décousant j'ai regardé celui de SB Créations, dans lequel elle nous explique les poches passepoilées: c'est un signe!

CIMG6140Et tant qu'à faire, pour retourner la ceinture j'ai utilisé la méthode la plus fastidieuse parmi toutes celles qui existent...

 

A suivre!

 

Posté par anne francoise à 21:16 - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


01 avril 2017

Défi burda d'avril: jupe année 30's, mais pas seulement par le style...

...mais surtout à cause du tissu.

Rien de bien particulier au premier regard n'est-ce pas?

Et pourtant, il date bel et bien d'avant guerre! Je l'ai récupéré l'année dernière avec d'autres coupons dans le stock de ma mère.

J'ai déjà eu l'usage de ce stock pour une jupe dans une vieille taie d'édredon, une veste dans le reste des rideaux de la chambre de mon frère, un chemisier dans une cotonnade blanche... J'ai encore de quoi faire d'ailleurs! Sans oublier un stock de boutons qui s'est joint à ma propre "collection" commencée au siècle dernier. Merci Maman pour tout ce beau butin!

Revenons à la jupe. Après moult hésitations, c'est la 102 que j'ai choisie: la robe salopette me faisait de l'oeil, je la voyais bien dans un jean à rayures bleu et blanc... tellement Osh Kosh! Vous savez, les salopettes craquantes pour petits garçons... Ils étaient tout mignons dedans mes fils...Donc abandon de la salopette.

J'aimais également la robe en jersey mais je n'en ai pas en réserve, le sweat à capuche mais j'en ai déjà un... En fait je n'ai pas énormément de tissu en stock, faute de place, et donc je suis retombée sur ce morceau de lin blanc cassé que j'ai allégrement coupé pour réaliser la jupe 102 modifiée.

La largeur de la laize assez inhabituelle et le toucher extraordinaire ont suscité une petite enquête téléphonique auprès de ma maman, et après quelques interrogations, nous en avons déduit que c'est un morceau de lin acheté par ma grand-mère avant -guerre pour faire des draps. (Ma grand-mère est décédée en 1953, il y a peu de chances qu'elle ait pu se fournir d'un tissu d'une telle qualité immédiatement après 1945).

Je trouve à cette jupe un petit air "joueuse de tennis dans les années 30". (Je n'ai jamais tenu une raquette de ma vie. Ou alors les grosses en plastique noir avec des balles en mousse jaune.)

J'ai raccourci la jupe et n'ai pas mis les panneaux froncés.

C'est l'empiècement et la forme trapèze que j'ai recherchés, c'est pratique et seyant. Je l'ai doublée en voile de coton.

Les photos ont été prises à l'arraché cet après-midi, pas le temps de chercher un petit haut plus coloré, mon photographe était pressé.

CIMG6094C'est du lin de grande qualité, mais ça reste du lin et donc ça froisse.

CIMG6099

CIMG6101

CIMG6102

CIMG6105

CIMG6110

Gros plan sur le tissu:

CIMG6130-001Voilà une jupe qui va être mise souvent, elle est confortable, jolie, simple et va avec tout!

Je vais maintenant aller voir ce qu'ont cousu les copines du défi burda!

 

Posté par anne francoise à 18:09 - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 mars 2017

Garde robe capsule de mars: le chemisier

Pour le défi de Clo's du mois de mars, j'ai réalisé le chemisier "3 cols" de Louis-Antoinette.

J'ai trouvé ce patron par hasard, en flânant dans les rues de Saint-Germain en Laye: une petite boutique avec de la mercerie en devanture a attiré mon attention. Pas grand-chose à l'intérieur, hormis des patrons "indépendants"...

J'ai hésité entre la chemise Bruyère, de Deer and Doe, vue et revue, et cette chemise dont je n'avais pas vu la moindre réalisation. Je ne regrette absolument cet achat, j'ai ainsi cousu ma première patte de boutonnage invisible, ainsi que des poignets avec fente indéchirable.

CIMG6043

CIMG6044

CIMG6045

Il m'a fallu malgré tout chercher des explications détaillées pour la patte de boutonnage dans mon livre burda, et j'ai préféré coudre les boutonnières dès le montage de cette patte, alors qu'il est préconisé de le faire à la fin dans le livret: pas très pratique à mon avis.

Je reste malgré tout dubitative quand je lis que "les patrons indépendants, c'est tellement bien expliqué!".

Il y a 3 cols proposés, j'ai choisi le plus classique. La coupe est large, c'est clairement indiqué, par goût je le referai avec des pinces pour le cintrer et en ajustant les têtes de manche pour qu'elles se positionnent sur l'épaule.

CIMG6042

Les marges de couture sont comprises et font 1 cm, j'ai coupé la taille 36, qui convient: le tour de cou est pile à la bonne taille.

Je n'ai rien entoilé, je sais que je vais faire hurler les puristes, mais je ne le fais que très rarement, n'aimant pas la rigidité que cela confère parfois, ainsi que les bulles qui apparaissent bien souvent, sans oublier qu'avec le temps cela jaunit également (je garde longtemps mes vêtements!)

Mon tissu vient de chez Toto à StGermain, c'est une merveille de coton très doux, avec de la tenue et ne se froissant presque pas. L'idéal pour un tel projet.

Seul bémol: alors que le soleil brille enfin, je sens que je vais attendre l'automne prochain pour le mettre... Cela me laissera le temps de coudre un pantalon ou une jupe pour aller avec, car je préfère le porter rentré et je n'ai rien d'adapté (la jupe que je porte est bien plus estivale...).

CIMG6028

CIMG6030

Portée hors la jupe pour montrer sa forme arrondie dans le dos et plus courte devant:

CIMG6057

CIMG6061

Pour le mois d'avril, j'ai acheté mon premier patron Deer and Doe: le trench Luzerne, vrai coup de coeur!

A bientôt pour le défi Burda d'avril!

Posté par anne francoise à 13:21 - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 mars 2017

Garde robe capsule de février: le top chaîne et trame

J'attendais le soleil pour prendre ma réalisation de février en photos, finie depuis 10 jours, mais cela aurait pu être encore fort long avant qu'il ne se montre, alors c'est sous la pluie que je vous présente ma tunique Jadestone d'Yvanne Souflet.

CIMG6007

Troisième patron que je réalise de cette créatrice, et j'aime beaucoup ce qu'elle propose malgré l'ampleur du modèle.

J'ai hésité sur la taille à prendre, mais sur son blog Y. Souflet explique comment choisir la taille en comparant avec d'autres marques de patron, et j'ai opté pour le 36. J'avais réalisé la jupe "perle de nacre" en taille 40, dans les deux cas cela va très bien.

J'ai utilisé un coton fin acheté l'été dernier en soldes à Mondial Tissu, qui se froisse pas mal mais m'a permis d'utiliser le pied roulotteur de ma machine, qui dormait depuis des lustres dans sa boîte.

CIMG6024

Pour le col j'ai coupé le dessus en piqué blanc (des restes d'un vieux projet inabouti) pour contraster, mais il est du coup un peu lourd et a tendance à tirer. Cela forme des plis assez disgracieux dans le dos, comme j'ai pu le constater sur la photo. Par contre il est vraiment symétrique, contrairement à ce qui paraît sur la photo... Mystère.

CIMG6025

J'ai réduit la longueur des plis creux, mais il y a toujours un drôle de pli au milieu devant.

J'aime beaucoup les manches avec leurs deux plis, leur longueur est celle que je préfère.

C'est le genre de haut sur lequel on ne peut rien enfiler, il faudra ettendre les beaux jours pour le porter et voir si c'est une pièce qui restera au placard ou pas.

J'en suis néanmoins contente, cette Jadestone est agréable à coudre et a des détails originaux.

CIMG6005A éviter de porter les jours de grand vent, ou avec un débardeur dessous...

CIMG6021Il y avait un noeud prévu dans le dos, que je n'ai pas mis.

CIMG6014

CIMG6020

Quel modèle pour le mois de mars? J'hésite entre un t-shirt du livre de Marie Poisson, ou la chemise "3 cols" de Louis-Antoinette, dont j'ai acheté le patron la semaine dernière.

A bientôt!

Posté par anne francoise à 16:43 - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 mars 2017

Défi burda et mardi-gras, même combat!

Rien ne m'a inspirée ce mois-ci, et il me fallait un déguisement pour aujourd'hui, jour de carnaval à l'école.

Je souhaitais réaliser un costume de Minerva McGonagall, mais n'ai pas trouvé de tissu me convenant, j'ai donc opté pour la tenue d'Hermione Granger.

D'où le fréquent dialogue:

- T'es déguisée en Harry Potter?

- non, je n'ai pas la cicatrice et je suis une fille. Je suis donc?

- ...

(Une des AVS de mon école ne connaissait pas le personnage et a cru que je portais l'écusson d'une équipe de foot (le barça je crois): moi qui étais persuadée que le monde entier connaissait le petit sorcier à lunettes et ses compagnons...)

 

Pourquoi Burda?

Car j'ai utilisé le patron de la robe 112, en la prolongeant, en ajoutant une doublure intégrale et une capuche, et en ne cousant pas les deux pièces du devant.

Du coup le patron est coupé et testé, il est bien fait comme toujours et sera sans doute réutilisé dans une version portable au quotidien.

Défi burda accompli, même si j'ai un peu triché...

On peut même voir l'écharpe que j'ai tricotée pour mon fils, écharpe en jersey qui roulotte: le tricot n'est pas mon ami, je suis du même niveau qu'Hermione quand elle tricote des bonnets pour les elfes de maison. Deux semaines de tricot intensif pendant les vacances de Noël, en aiguilles 3. Il la porte tous les jours dans le RER et à la fac.

Les photos ont été prises par mes élèves:

APDC0033-001

APDC0043-001

APDC0044-001

APDC0045-001

Allons voir chez Zélie Décousue les réalisations des copines!

 

Posté par anne francoise à 15:26 - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,

12 février 2017

L'année 2017 ne sera pas qu'une année Burda, qu'on se le dise!

J'ai décidé d'aller voir un peu ailleurs, tout en poursuivant le défi-burda du mois.

Pour le défi capsule, j'essaierai de coudre d'autres patrons, en l'occurrence en février ce sera le top chaîne et trame "Jadestone" d'Ivanne Soufflet.

Et j'ai vraiment eu un coup de coeur pour le patron de la robe Aldaia de Pauline Alice en voyant celles de Domibou ,

Je l'ai trouvé dans mes petits souliers à Noël, et ma robe est finie depuis plus de deux semaines, mais je rencontre pas mal de difficultés avec canalblog en ce moment, poster le moindre article devient un parcours du combattant.

Le tissu utilisé est un jersey Milano très doux de la maison d'Ursule, qui n'existait pas dans une couleur plus gaie hélas. Il respecte l'élasticité requise et s'avère très agréable à travailler ainsi qu'à porter, puisque cette robe s'enfile directement sur la peau.

J'ai hésité assez longtemps pour choisir la taille, d'autant plus que les marges de couture sont incluses: je n'avais plus mes repères "mentaux" habituels (le formatage burda en fait!). J'ai finalement opté pour un 40, et j'ai rallongé la jupe d'une dizaine de centimètres.

La seule véritable difficulté rencontrée a été l'encolure en V, je n'en suis pas satisfaite, mais après l'avoir décousue deux fois j'avais peur de finir par abimer ce tissu ou piquer une crise de nerfs.

Je n'ai évidemment pas pensé à me tourner vers Internet à ce moment-là, ce qui m'aurait fait trouver facilement la vidéo de Christelle Beneytout dans laquelle tout est si bien expliqué...

Beuûrk: découd-vite mon ami, fais ton office.

 

CIMG5909

L'autre grosse bêtise m'est imputable: il ne faut jamais copier un patron le 1er janvier. Ou alors il faut faire attention, et découper le long des traits: ça évite d'accuser à tort la créatrice du patron quand le buste et la jupe ne correspondent pas du tout...

CIMG5910

Comme à ce stade-là j'avais déjà cousu les découpes princesses, les épaules et l'encolure à la surjeteuse, j'en ai défait le moins possible et ai à peu près réussi à rétablir la situation, mais sur l'envers c'est moins net que cela aurait dû l'être.

La suite s'est déroulée sans encombre, mais plusieurs blogueuses ont alors fait remarquer que les manches étaient bien larges pour un modèle par ailleurs ajusté. Il ne me restait alors que les susdites manches à coudre, et j'ai commencé à cogiter, mesurer, bâtir, débâtir, pour finalement ne rien changer au modèle. Mais ça m'a bien pris une semaine de tergiversations.

Je l'ai déjà portée à plusieurs reprises, c'est une robe très pratique qui fait son petit effet, et j'ai trouvé en soldes chez Mondial Tissu un jersey texturé rouge foncé qui sera parfait pour la version cache-coeur.

CIMG5966

CIMG5968

CIMG5969

CIMG5971

CIMG5974

Et le passepoil de ma veste orange est de la même couleur que la robe: j'adore l'ensemble!

 CIMG5963

 A bientôt!

 

Posté par anne francoise à 13:39 - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , ,