Cette fois ça y est: j'ai ôté les manches, qui étaient non seulement laides mais gênaient aux entournures. Comme de toutes façons c'est une robe qui sera portée avec un gilet, autant gagner en confort. J'ai posé un biais et en ai profité pour surpiquer les parementures qui avaient tendance à rebiquer.

CIMG3821

CIMG3823

CIMG3825Moment dégustation: la brioche de mon billet précédent.

CIMG3833